compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 11 avril 2010

Christelle Daunay seconde à Paris

subst.news.tiny.gifL’histoire d’amour entre Christelle Daunay et le marathon de Paris, auquel 31 566 coureurs et coureuses ont pris part, se poursuit. Dans une course remportée par l’Ethiopienne Atsede Baysa (2h22’03’’, record de l’épreuve), l’athlète du SCO Sainte-Marguerite Marseille, deuxième, a une nouvelle fois battu le record de France du marathon dans le temps de 2h24’22, améliorant de plus d’une minute son ancienne marque de référence (2h25’43’’ l’an dernier). Chez les hommes, c’est également un Ethiopien qui l’a emporté, en la personne de Tadesse Tola (2h06’37’’). Retour.

christelle-daunay-ici-avec-son-compagnon-frederic-bouvier-a-.jpg

Christelle Daunay a failli terminer premier français. Oui français, pas française. Car, au moment où le meilleur représentant hexagonal du jour, Owen Cabon (2h23’28’’), franchissait la ligne d’arrivée, la protégée de Cédric Thomas s’apprêtait déjà à entrer dans les deux cents derniers mètres de la course aux côtés de son compagnon Frédéric Bouvier. C’est le signe du niveau très inquiétant du marathon français chez les hommes. Mais surtout la preuve du talent de Christelle Daunay, une nouvelle fois impériale dans les rues de la capitale. En 2h 24’22’’, la sociétaire du SCO Sainte-Marguerite Marseille a raboté plus d’une minute à son ancien record de France (2h25’43’’) établi au même endroit il y a tout juste un an. Et est montée encore d’un cran dans la hiérarchie puisque, après deux troisièmes places, elle s’est cette fois hissée sur la deuxième marche du podium. A 35 ans, elle n’en finit plus de progresser.
La fondeuse, en six marathons, ne s’est jamais loupée. Sa recette : une préparation  minutieuse, une régularité de métronome en course et un mental à toute épreuve.  Par un temps idéal, avec une température autour des 15°C et un soleil à peine masqué par quelques nuages, elle a appliqué sa traditionnelle méthode. Alors qu’un peloton de six athlètes partaient sur des bases très rapides (33’25 au 10e km, 1h10’15 au semi), elle préférait s’élancer à son rythme avec Frédéric Bouvier. 34’09 au 10e km et 1h11’49, c’était tout de même largement sous les temps de passage de son précédent record de France. Léger rictus sur le visage, elle entamait alors sa remontée, profitant de l’explosion de plusieurs de ses adversaires imprudentes. Jusqu’à se situer en troisième position à environ cinq kilomètres de l’arrivée. A trois kilomètres de l’arrivée, alors que le classement semblait figer, elle apercevait soudain au bout d’une longue ligne droite Tirfi Beyene Tsegaye. « A ce moment-là, je me suis dit vas-y, raconte-t-elle. Elle va moins vite que toi ! Je savais que quoi qu’il arrive j’avais le record de France. » Cette concurrente éthiopienne avalée, la Française, le visage marqué, pouvait ensuite savourer sa performance et franchir la ligne d’arrivée main dans la main avec son compagnon.

Une course parfaitement gérée

« J’avais prévu de m’arrêter au trente-cinquième kilomètre, explique ce dernier. C’est là que se trouvait mon scooter. Mais quand j’ai vu le chrono et l’Ethiopienne, que l’on était vraiment sur de très grosses bases, j’ai voulu partager tout ça avec elle jusqu’à la fin. Il n’y avait pas de raisons que Christelle faiblisse. Elle finit toujours bien. » La confiance était la même du côté de son coach Cédric Thomas, radieux à l’arrivée : « Au trentième kilomètre, c’était dans la boîte. Elle ne plie jamais à l’entraînement. »
Sous les yeux d’André Giraud, le Président du SCO Sainte-Marguerite Marseille, le club qui l’accompagne tout au long de l’année, la Tricolore revenait quelques minutes après l’arrivée avec sa simplicité et son naturel habituels sur un marathon parfaitement géré : « Ce n’est que du bonheur,  je suis plus que satisfaite. La course a été quasi identique à celle de l’an dernier. Le premier semi a été un peu plus rapide que d’habitude. Mais je n’ai pas craqué. C’est fantastique de pouvoir vivre une journée merveilleuse comme celle-là. C’est la concrétisation de beaucoup de travail. Je tiens à remercier toute l’équipe qui est autour de moi. »
Les doutes nés après son semi-marathon en 1h13’39 le 28 février à Rome et une petite blessure ont donc volé en éclat. Prochain objectif pour Christelle Daunay : les Championnats d’Europe de Barcelone sur 10 000 m et le record de France de la spécialité, après lequel elle court depuis des années. Avant sans doute de tenter d’aller chercher à l’automne une première victoire dans un grand marathon. Un nouvel exploit en ligne de mire sur un palmarès qui a de plus en plus fière allure.

Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Les résultats

Hommes
1. Tadesse Tola (ETH) 2h06'41"
2. Alfred Kering (KEN) 2h07'11"
3. Wilson Kipsang (KEN) 2h07'13"
4. Benjamin Kiptoo (KEN) 2h08'01"
5. Daniel Kiprugut (KEN) 2h08'29"
6. Muluguta Wami (ETH) 2h08'32"
7. Zambala Yegeze (ETH) 2h08'48"
8. Haylu Mekonnen (ETH) 2h09'01"
9. Francis Kibiwott (KEN) 2h09'26"
10. Vincent Kiplagat (KEN) 2h09'38"
...
28. Owen Cabon (FRA) 2h23'28"

93 Jérôme Michallon 2h36'04

Femmes
1. Atsede Baysa (ETH) 2h22'04"
2. Christelle Daunay (FRA) 2h24'22"
3. Beyene Tsegaye Tirfi (ETH) 2h24'51"
4. Azalech Woldeselasse (ETH) 2h25'34"
5. Gurmu Workitu Ayanu (ETH) 2h29'25"

Marathon de Milan

HOMMES :
1. Jafred Chirchir Kipchumba (KEN) 2h09'15"
2. Charles Kamathi (KEN) 2h11'24"
3. Teferi Kebede Balcha (ETH) 2h11'35"

FEMMES :
1. Ansakech Egigayehu Mengistu (ETH) 2h25'50"
2. Anne Bererwe Cheptanui (KEN) 2h28'22"
3. Yeshimebet Tadesse Bifa (ETH) 2h36'0

Marathon de Rotterdam

Le Kényan Patrick Makau a remporté dimanche le marathon de Rotterdam en parcourant les 42,195 km en 2h04'47". Pour le deuxième marathon de sa carrière, Makau, 25 ans, a devancé son compatriote Geoffrey Mutai de sept secondes (2h04'54"). Chez les femmes, la victoire est revenue à l'Ethiopienne Aberu Kebede, qui s'est imposée en 2h25'29". La jeune fille de 20 ans, médaillée de bronze de semi-marathon aux Mondiaux-2009, a dominé l'Américaine Magdalena Lewy Boulet (2h26'22"), 36 ans, et la favorite chinoise Xiaolin Zhu (2h29'42").

Les résultats

HOMMES :
1. Patrick Makau (KEN) 2h04'47"
2. Geoffrey Mutai (KEN) 2h04'54"
3. Vincent Kipruto (KEN) 2h05'13"
4. Feysa Lelisa (ETH) 2h05'23"
5. Bernard Kipyego (KEN) 2h07'01"

FEMMES :
1. Aberu Kebede (ETH) 2h25'29"
2. Magdalena Lewy Boulet (USA) 2h26'22"
3. Xiaolin Zhu (CHN) 2h29'42"

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu