compteur

Avertir le modérateur

dimanche, 22 novembre 2009

Marathon du Beaujolais nouveau

leprog.jpgLa veille de son anniversaire, Frédéric Desplanques s'est offert un beau cadeau. Hier, à quelques heures de souffler ses 39 bougies, ce Ch'ti instructeur-formateur dans la marine nationale près de Toulon, s'est adjugé le marathon du beaujolais nouveau dans un temps canon de 2h28'35''. Si le vainqueur n'a pas battu le record de l'épreuve (2h27'), son chrono lui a permis de reléguer le deuxième, Clément Couzon, à plus de 10 minutes (2h37'26''). Cette victoire sur 42,195 km est une grande première pour Férédéric Desplanques, qui participait, entre Fleurie et Villefranche, à son 5e marathon en cinq ans. « Je me sentais bien, alors je suis parti tout de suite devant », racontait-il sur la ligne d'arrivée. « J'ai confiance en moi et je ne me suis pas préoccupé des autres. »

Derrière, un groupe de trois poursuivants, constitué de Couzon, Badel et du tenant du titre Proietto, s'est formé sans chercher à prendre en chasse l'homme de tête que personne ne connaissait. « On l'a laissé partir et on a géré », rapportait le second du classement, qui avait déjà fini à cette place l'année dernière. À l'instar de Denis Badel (4e), mis à mal par des crampes au mollet, Jean-Franck Proietto n'a pas eu les ressources physiques pour défendre sa couronne. La faute à l'enchaînement de courses, qui lui verront préférer, l'an prochain pour ses 50 ans, la SaintéLyon au marathon du Beaujolais.

Ce qui est sûr, c'est que Stéphanie Ponthus (35 ans), résidente suisse mais originaire de Thonon-les-Bains, reviendra dans la région beaujolaise, après avoir battu son record personnel (3h13'10'') et remporté la course féminine, devant Michelle Leservoisier (3h19'58''), la lauréate en 2008.

Sur les 12 km, les Africains de l'AS Rispoli ont trusté les trois marches du podium aussi bien chez les hommes que chez les femmes. « Pour nous, c'était une course d'entraînement avant les Foulées Vénissiannes (aujourd'hui) », relevait Egide Manirakiza, battu au sprint par ses deux compères burundais, Emmanuel Nduwayo (1er) et Willy Nduwimana (2e). Du côté des filles, les deux Burundaises du club villeurbannais, Francine Nionizigiye et Godelieve Nizigiyimana, ainsi que l'Ougandaise Immaculate Chemutai sont arrivées ensemble. Mais l'ordinateur a désigné cette dernière comme vainqueur d'une cuvée 2009 historique : pour ses conditions météorologiques et sa fréquentation exceptionnelles. Avec plus de 1 700 participants enregistrés sur le marathon, les organisateurs ont battu leur affluence de 2007. Sur la 12 km, ils ont accueilli plus du double d'engagés, avec 2 400 dossards. « On est la première course du Rhône et le cap est tout trouvé pour l'année prochaine : nous viserons 5 000 coureurs, dont 2 000 sur le marathon », avance Alain Bouhy, le président des Beaujolais runners.

Thibaut Alex

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu