compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 21 août 2009

Berlin Express (11)

logo_fr.gif

Vice-champion du monde du 50 km marche en 2007, contraint à l'abandon aux jeux Olympiques de Pékin en 2008, Yohann Diniz a vécu une nouvelle désillusion en prenant la 12e place des Mondiaux de Berlin vendredi.

YOHANN DINIZ, que pouvez-vous dire sur la course ?

Y.D. : "Ça a été super dur. J'étais bien jusqu'au 25e km. Je maîtrisais bien et puis j'ai commencé à prendre des cartons. Un, puis deux. J'ai douté mentalement j'ai pris un coup, j'avais peur de ne pas finir, de me faire sortir. Et puis il y a eu une chute de tout, de concentration, d'adrénaline... J'ai essayé de maîtriser mais je n'avais plus rien. J'avais mal partout. J'ai eu des +couilles+ et j'ai terminé. Finir un 50 km comme ça, je peux vous dire que je n'ai pas fait semblant. Je suis content de finir, parce que ça a été dur. Je suis allé dans une grosse galère pour finir. Mais je n'ai pas le tempérament à abandonner. L'an passé (à Pékin), ce n'était pas Yohann Diniz qui a fait les JO, c'était un spectateur. Cette année, j'étais acteur."

540851-6573639-317-238.jpg

Y avait-il des signes qui pouvaient laisser entrevoir cet échec ?

Y.D. : "Non. J'ai bien bossé toute l'année, cela n'a pas payé. Il n'y avait aucun signe, j'étais bien. Mais voilà... pas d'explication. Les cartons m'ont déstabilisé mentalement, je ne comprenais pas, je doutais. Entre le 30e et le 40e j'ai eu 10 km pénibles. Je m'arrête, je vomis. C'est vraiment la tronche qui m'a aidé à finir. J'étais vraiment prêt. Ça fait partie de mes moins bons souvenirs et j'espère qu'il me servira pour les prochains coups et qu'on pourra fêter des médailles avant ma retraite."

On vous a vu faire l'accordéon, être décroché, revenir et ce à plusieurs reprises. Y a-t-il eu une erreur tactique ?

Y.D. : "J'ai l'impression que tout le monde a fait l'accordéon. Un coup Schwazer (l'Italien champion olympique qui a abandonné), un coup Kirdyapkin (le vainqueur), un coup Diniz. Et tout le monde a sauté. Ça a été du n'importe quoi pendant 25, 30 km. Pas comme d'habitude. Tout le monde a cherché à faire sauter les autres. Ce n'était pas la course qu'on imaginait. On s'est tous mis des sacs. La conclusion c'est peut être qu'il ne faut pas être devant tout de suite et refaire les courses que j'ai pu faire il y a quelques années pour aller chercher un podium. Je marquais mes adversaires mais finalement mieux vaut être derrière. Tout les favoris se sont faits exploser et les outsiders ont gagné. Kirdyapkin (champion du monde en 2005) n'a rien fait pendant 3 ans et là il gagne."

Sergueï Kirdyapkin l'a emporté (3h38'35''). Le Norvégien Nymark et l'Espagnol Garcia l'ont accompagné sur le podium. Les deux autres Français engagés, Hervé Davaux et Cédric Houssaye, ont terminé respectivement 20e (3h57'10) et 27e

17:05 Écrit par La Com dans Athlétisme | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu