compteur

Avertir le modérateur

lundi, 01 juin 2009

Héni Kéchi trop seul

leprog.jpg

Sans concurrence, le Brondillant n'a pu faire mieux que 51''00 sur 400 m haies.

La météo était parfaite hier sur le stade de Parilly, mais les conditions loin d'être parfaites pour Heni Kechi. Manquait un soupçon de concurrence au double vice-champion de France du 400m haies qui pouvait espérer s'approprier hier la meilleure performance française de la saison et décrocher une sélection en Bleu pour les Jeux Méditerranéens (30 juin-3 juillet à Pescara en Italie). Un tour de piste et 51 secondes tout rond plus tard, et c'était raté (2e chrono de l'année derrière les 50''96 de Sébastien Maillard).

2009_0531Image0284.JPG


« J'ai comblé tellement vite le décalage sur les autres que j'ai eu l'impression de bien partir mais c'était trompeur, raconte-t-il. C'est quand j'ai entendu Jean-Jacques (Behm, le speaker et grand spécialiste de la discipline) annoncer que je passais aux 200 m en 23''5 que j'ai compris. C'était trop tard. » Son virage et sa fin de course « dignes des grands » selon son entraîneur Djamel Boudebibah n'allaient pas suffire pour approcher les 50''50 comme il s'en sentait capable « dans le meilleur des cas ». Il ne devrait pas faire une maladie de ce rendez-vous manqué. Après avoir consenti beaucoup d'efforts en 2008 - année olympique oblige -, sans obtenir les résultats escomptés, le Brondillant a souhaité revenir l'hiver dernier à un programme de préparation un peu plus light. « Je continue de me faire plaisir, dit-il, mais cet hiver, j'ai préféré beaucoup bosser. J'aime bien ce que je fais au travail, je m'investis, alors que l'année dernière, alors que je travaillais à mi-temps , je m'entraînais vraiment tous les jours. Cette année, je ne pense pas que je battrai mon record (49''76), à moins d'un gain de forme énorme… » A 29 ans, son palmarès, le plus riche de tous les spécialistes en activité, et son habileté à répondre présent le jour J sont autant d'arguments à mettre également dans la balance… Vendredi à Hérouville, dans le cadre du meeting qualificatif pour le championnat d'Europe des Nations (20-21 juin à Leiria au Portugal) face au gratin national, il devrait en savoir beaucoup plus sur lui-même.

À part ça, ces championnats du Rhône ont donné lieu à quelques belles performances. Chez les cadettes, Aline Salut (ESL) au marteau (62,81 m) et la sprinteuse Anaïs Lufutucu (12''15 en série sur 100 m et 24''50 sur 200 m) se rapprochent peu à peu des Mondiaux de leur catégorie. Et, une semaine après avoir couru sur 100 m en 10''60 à Tassin, l'espoir Emmanuel Biron (ESL) a enfoncé le clou en série (10''54) avant de se retirer de la finale par prudence car ses ischios le chatouillent en ce moment. Ce serait dommage de se casser avec une forme pareille, qui devrait lui permettre de retomber très loin à Hérouville à la longueur. Sa vraie spécialité.

B.Steen.

Tous les résultats, les photos

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu