compteur

Avertir le modérateur

vendredi, 29 avril 2016

JO : Diarra et Biron lancent leurs campagnes de crowdfunding

A un peu plus de trois mois des JO de Rio (5-21 août), la spécialiste du 400 m Eléa Mariama Diarra (Décines Meyzieu Athlé)

WP_20160426_19_52_28_Pro.jpg

(Photo: Ce mardi tournage pour M6 et Rio J-100)

et le sprinter Emmanuel Biron (Entente Sud Lyonnais)

biron_image-gauche.png

viennent de lancer des campagnes de crowdfunding (financement participatif) sur la plateforme sponsorise.me afin de boucler le budget de leurs préparations.

Les deux athlètes rhodaniens, qui nourrissent chacun l’espoir de se qualifier avec les relais, espèrent collecter respectivement 3 500 euros et 5 000 euros auprès des internautes. En échange, ils proposent toute une gamme de cadeaux. A 14 jours de la fin de l’opération, Diarra a déjà reçu 2 359 euros de promesses de dons (958 euros pour Biron à 28 jours du terme).

Cette formule interactive de sponsoring se multiplie. Elle avait permis à la plongeuse lyonnaise Laura Marino, déjà qualifiée pour les JO, de réunir 3 000 euros également sur sponsorise.me.

Pour Eléa c'est ICI

Pour Emmanuel c'est ICI

leprog.jpg

18:47 Écrit par La Com dans Athlétisme, J.O. | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

JO : Charayron (presque) à Rio

12321662_981082341968604_3495449884951359454_n.jpgLa course aux quotas olympiques ne s’achève que dans deux semaines et la sélection française ne sera officielle qu’en juin, mais Emmie Charayron a plus qu’un pied à Rio (5-21 août). Grâce à ses bonnes places en World triathlon series (6e à Gold Coast et 17e à Gold Coast) et en coupe du monde (11e à New plymouth), la Lyonnaise s’est hissée à la 42e place du classement olympique, octroyant ainsi un dossard à l’équipe de France féminine. Championne de France en titre et n° 1 nationale, il ne fait aucun doute qu’il devrait lui revenir. Elle assurera juste cette position le 8 mai à la manche de coupe du monde de Cagliari (Italie). « Je suis très contente parce que ce n’était pas évident après ce qui est arrivé (ndlr : son coach Laurent Vidal est décédé l’hiver dernier). J’ai dû m’adapter, mais cela a vite payé. » 18e à Londres en 2012, elle visera plus haut : « Le Top 8 est réalisable, mais ce n’est pas gagné tant le niveau s’est amélioré et s’est densifié en quatre ans. »

B.Steen

leprog.jpg

 

18:16 Écrit par La Com dans Actualité, Coup de Coeur | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 25 avril 2016

Couzon raccourcit la distance

Couzon raccourcit la distance

clement-couzon-mene-la-danse-devant-ses-poursuivants-avant-de-s-adjuger-la-victoire-quelques-minutes-plus-tard-photo-fabrice-petit-clement-couzon-mene-la-danse-devant-ses-poursuivants-avant-de-s-adjuger-la-vic.jpg

Photo Fabrice Petit

Vent du nord et températures fraîches ce dimanche matin au complexe Romain Tisserand pour la 8e édition du 10km de Chassieu qui a réuni 578 participants pour le plus grand bonheur Christelle Danne, la présidente de Chassieu Athlétisme.

« Ce n’était pas facile »

« C’est un bon cru, nous accueillons un peu plus de monde que l’an dernier tout en étant positionné sur un week-end de vacances scolaires », disait-elle.

Chez les hommes, c’est un habitué des semi-marathons et marathons qui s’est mis en valeur avec la victoire de Clément Couzon en 32’27. Parti dans le sillage de Sylvain Babad, le Tassilunois est sorti du peloton au 3e kilomètre pour finir les 7 derniers kilomètres en solo.

« Ce n’était pas facile car je me suis retrouvé seul face au vent. J’avais couru en 31’46 à Villeurbanne et je voulais améliorer ce chrono mais dès le 5e kilomètre j’étais en retard et j’ai compris que ce ne serait pas possible. Je sors d’une belle saison de cross et je suis maintenant dans la préparation des interclubs sur 5000m et 10 000m donc sur des distances plus courtes qu’habituellement », indiquait le coureur qui s’était illustré par des deuxièmes places à l’automne sur la course des 9 clochers et au semi-marathon du Beaujolais.

Résultats

Masculins : 1. Couzon 32’27 ; 2. Maillet 32’35 ; 3. Rousseau 32’36 ; 4. Babad 32’51 ; 5. Juge 33’29 ; 6. Betron 33’43 ; 7. El Yacoubi 33’49 ; 8. Ah-Fah 34’00 ; 9. Chamonard 34’04 ; 10. Larue 34’08 ; 11. Triomphe 34’15 ; 12. Pillet 34’21 ; 13. Morichaud 34’24 ; 14. Pillon 34’33 ; 15. Djellali 34’46 ; 16. Moreau 34’46 ; 17. Terrasson 35’05 ; 18. Marc 35’07 ; 19. Ben Meriem 35’11 ; 20. Veyet 35’12

Féminines :F 1. Le Beherec 37’40 ; 2. Deharo 38’18 ; 3. Varaine 38’37 ; 4. Eberle 38’48 ; 5. Petit 41’37

Tous les résultats

jeudi, 21 avril 2016

La 2e étape du Tour Auto a stoppé à Lyon


IMG_9699 (1280x853).jpg


 
Les 230 équipages du Tour Auto 2016, partis mardi matin de Paris et mercredi matin de Beaune, ont rejoint Lyon ce mercredi soir. Ils sont arrivés en fin d’après-midi au Palais des Sports de Lyon, après avoir emprunté les routes de la Bresse et la vallée de l’Azergues. Départ ce jeudi matin pour la suite du parcours, avec des étapes à Valence et Marseille avant l’arrivée finale, samedi, à Cannes.

IMG_9714 (1280x853).jpg

IMG_9722 (1280x853).jpg

IMG_9762 (1280x853).jpg

IMG_9774 (1280x853).jpg

IMG_9818 (1280x853).jpg

IMG_9806 (1280x853).jpg

D'autres photos ICI

 
 

16:07 Écrit par La Com dans Actualité | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

lundi, 18 avril 2016

La championne d'athlétisme devenue escort girl

cf1e0ce2b4e14f09466d80036b940804.jpg

Incroyable histoire que celle de Suzy Favor-Hamilton.

 Née en 1968 aux Etats-Unis, la jeune femme devient très vite championne de demi-fond. Elle participe même aux Jeux olympiques en 1992, 1996 et 2000.

Retraitée, elle vit avec son mari, Mark, et leur fille, Kylie, née en 2005. Mais un événement va complètement troubler sa vie. Alors qu'elle est en voyage à Las Vegas avec Mark, ils font appel à une escort girl. "J'ai su instantanément que je voulais être elle", raconte-t-elle au Figaro Madame.

Objectif : devenir numéro 1

En décembre 2011, l'ancienne championne décide de faire les choses à fond. Elle devient Kelly, déménage à Las Vegas, et s'inscrit à une agence d'escort-girls avec l'ambition, comme dans le sport, de devenir numéro 1.

 "Je demandais à presque tous mes clients de me laisser un commentaire", écrit-elle dans Fast Girl, le livre sorti le 31 mars (éditions Talent sport), dans lequel elle raconte son histoire.

Son mari la laisse faire

Son année de dérive, elle la voit comme une revanche prise sur les hommes, eux qui lui ont toujours dicté sa vie. "Mes coachs ont toujours été des hommes. Tout ce qu'ils m'ont demandé de faire, je l'ai fait parce que je voulais qu'ils soient fiers de moi", dit-elle au Figaro Madame.

C'est d'ailleurs pour cette raison que son mari, Mark, l'a laissé faire.

L'une des escort les plus demandées de Vegas 

Durant une année, elle mène une vie à 100 à l'heure, devient une des escort-girl les plus demandées de Vegas, reçoit des cadeaux tous plus chers les uns que les autres, des invitations à venir sur des yachts... Elle est accro à l'argent, au sexe et au pouvoir.

Mais tout s'écroule lorsqu'un de ses clients, mécontent de ne pas pouvoir la voir quand il le souhaite, la balance à un site internet américain expert en faits divers trash. La nouvelle fait scandale aux Etats-Unis, et bouleverse toute sa vie. Quand son père l'apprend, il lui demande d'ailleurs de se teindre les cheveux, de changer de nom et de pays.

"J'étais mentalement malade"

Elle voit cette "dénonciation" comme le moment où sa vie a été brisée, mais aussi comme celui où elle est "sortie de l'enfer" : peu de temps après la fin de cette folle parenthèse, Suzy Hamilton est diagnostiquée bipolaire. "J'étais mentalement malade", dira-t-elle.

Aujourd'hui, la blonde quadragénaire a encore du mal à croire à ce qui lui est arrivé et veut retrouver sa vie d'avant. Elle a repris la course, et surtout, elle prend des médicaments.

Suzy Favor-Hamilton en février dernier, à Dallas pour parler de maladies mentales. L'ex-athlète se consacre désormais à "délivrer un message d'espoir, de soutien et de compréhension" sur ces maladies :

CaUrUowUYAAvuNJ.jpg

leprog.jpg

14:49 Écrit par La Com dans Athlétisme, C'est dans Le Progrès | Commentaires (1) |  Facebook |  Imprimer | |

Trail du Ronsey

cropped-cropped-Logo-YTN-200.jpgLes résultats du Trail du Ronsey à Yzeron

12km

20km

14:30 Écrit par La Com dans Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

dimanche, 17 avril 2016

Marathon d'Annecy: Les Résultats !

Affiche2016 (1).png

ICI

11:35 Écrit par La Com dans Athlétisme, Résultats | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

samedi, 02 avril 2016

Charayron se met en jambes à New Plymouth

12321662_981082341968604_3495449884951359454_n.jpgEmmie Charayron dispute ce samedi (départ à 22 h 00, heures françaises) la manche de Coupe du monde de triathlon de New Plymouth (Nouvelle-Zélande). Cette épreuve se déroule sur le format sprint (750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied) sur un format moitié moins long que sur les distances olympiques. Un bon test pour la Lyonnaise qui s’est installée en Nouvelle-Zélande il y a un mois après sa prometteuse 6e place à la manche des Séries mondiales (WTS) d’Abu Dhabi. Face à la n° 1 mondiale américaine Gwen Jorgensen et la NéoZélandaise Andrea Hewitt, la championne de France tentera de marquer des points dans la course à la qualification pour les JO de Rio (5-21 août) et de préparer au mieux le rendez-vous de la semaine prochaine à la manche de Gold Coast (Australie).

B.Steen

leprog.jpg

dimanche, 27 mars 2016

L’Ekiden a trouvé son public

La première édition de l’Ekiden de Lyon a rencontré un très beau succès samedi à Parilly avec plus de 1100 participants.

Après trois ans de gestation et de réflexion, Joël Larme et Lyon Sport Métropole ont organisé la 1re édition de l’Ekiden de Lyon ce samedi après-midi au Parc de Parilly. Le principe de cette épreuve est de courir un marathon en équipe de six avec des relais de 5, 10, 5, 10, 5 et 7,195km.

IMG_9939.JPG

« J’avais vu dans d’autres villes de France que c’est un format de course qui connaissait du succès. Sur Lyon il n’y avait aucun Ekiden et les clubs étaient demandeurs donc cela fait trois ans que je milite pour que nous organisions cette épreuve. Nous ne nous attendions pas à une telle affluence pour notre première édition mais vu le succès, nous allons viser 250 équipes l’an prochain », indique le vice-président de Lyon Sport Métropole, Joël Larme qui pouvait également se montrer satisfait des athlètes de Lyon Sport Métropole qui ont pris une belle seconde place au classement général.

IMG_0819.JPG

Si cette première édition a donc remporté un gros succès populaire avec des équipes de tout âge et de tout niveau, les clubs ont également joué le jeu à l’image de Lyon Athlétisme dont l’équipe a parfaitement rempli son objectif en étant la première à inscrire son nom au palmarès de l’Ekiden de Lyon. « C’était la première fois que nous faisions un Ekiden ensemble. Nous participerons en octobre à l’Ekiden de Grenoble avec l’objectif de nous qualifier pour les championnats de France d’Ekiden de 2017 », indique Mikael Moissonnier qui, avec ses coéquipiers Lucas Marechet, Loic Ferra, Guy Rouania, Sami Zengal et Geoffrey Barbe, ont bouclé cet Ekiden en 2h19’31.

IMG_0793.JPG

Chez les féminines, l’équipe montée par l’équipementier Run-Alp  avec notamment Anne-Sophie Vittet, Camille Marechet ou Géraldine Simbola a survolé la compétition en bouclant les 42,195km en 2h40’11 avec près de 4 minutes d’avance sur les filles de l’ASVEL.

À noter qu’un autre Ekiden aura lieu début juin à Chaponnay lors du prologue de la Course Napoléon.

IMG_1166.JPG

De G à D : Béatrice PFAENDER Présidente du Comité du Rhône d'Athlétisme, Jacques MARECHET, Jean MOREAU Secrétaire Commission des Courses Hors stade,Joël LARME organisateur Ekiden de Lyon,Joël HERNANDEZ ambassadeur RN

Résultats :

Masculins : 1 Lyon Athle 2h19’31 ; 2. Les Lapins 2h22’57 ; 3. CAMNV ASVEL 2h23’42.

IMG_1094.JPG

Féminines : 1. RUn Alp 2h40’11, 2. ASVEL 2h44’00 ; 3. Les drôles de dames de l’ACVS 2h48’12.

IMG_1114.JPG

Mixtes : 1. ESL Francheville 2h31’58 ; 2. Afa Feyzin 2h43’59 ; 3. Les afames 2h54’36.

IMG_1143.JPG

Tous les Résultats

PHOTOS

Album 1 

Album 2

leprog.jpg

mardi, 22 mars 2016

Ekiden de Lyon

C'est déjà une réussite pour les organisateurs avec le cap des 1000 coureurs  engagés.

Rendez-vous samedi pour cette première dans le Parc.

12248048_877027039084592_149326662894824999_o.jpg

Site officiel

Page Facebook

 

lundi, 21 mars 2016

Jérémy Jolivet en solitaire sur le 10 km

IMG_9551.JPG

Pour la première fois un semi-marathon était à l'affiche des Foulées de Villeurbanne qui ont remporté un vrai succès populaire.

Avec 4.000 coureurs et coureuses engagées au total de toutes les épreuves, cette 25ème édition des Foulées de Villeurbanne a battu son record de participants. Avec comme tête d'affiche le très attendu 10kms où 1.400 engagés trépignaient sur la ligne de départ (ils étaient 858 l'année passée). Une course labellisée par le Fédération et qui attira du beau monde. Au bout de la ligne droite des Gattes-Ciel, les favoris étaient déjà au rendez-vous. Le Clermontois Jérémy Jolivet n'allait laisser à personne le soin de mener la course et s'échappait pour terminer en solitaire.

IMG_9569.JPG

Une victoire qu'il aurait souhaité un peu plus disputée : «Je me suis retrouvé seul après seulement 200 mètres de course. Le parcours est très roulant sans difficulté mais seul je n'ai pas pu faire un bon temps. C'est dommage qu'il n'y ait pas eu plus de concurrence». Bourgeois (EA Macon) termine deuxième à 57'' et Ludovic Papillie*de l'Asul Bron au terme d'un beau sprint prend une belle troisième place à seulement 1'02'' du vainqueur.

IMG_9582.JPG

Mais avant cette course il y avait pour la première fois un semi-marathon et ils furent quelques 500 courageux qui à 08h30 du matin prenaient le départ dans un froid assez vif. Traversant la Doua, passant par la Feyssine avant de revenir aux Grattes-Ciel, ce premier tracé fut apprécié des concurrents en mélangeant traversée de ville et de verdure à la Feyssine. Une course ouverte sans réels favoris et c'est le Bellegardien Rémi Voisin qui s'impose.

IMG_9507.JPG

Vainqueur la veille à Coligny, il a attendu la deuxième partie de course pour accélérer et devancer l'Isérois Chevalier de seulement 14''. Un vainqueur qui appréciait d'être le premier à inscrire son nom à cette course : «C'est un parcours pas facile avec plein de petites montées assez casse-pattes. C'est pas trop mon truc ce genre de course mais je l'ai bien aimé, une bonne ambiance et un super balisage. C'est une course qui à tout pour plaire à l'avenir». La matinée ne se termina pas avec ces deux courses car l'organisation, encore une fois parfaite, avait prévu des épreuves loisirs (5 kms, 1km enfants et relais) ouvertes à toutes et tous et c'est presque 2.000 personnes qui ont participé dans une ambiance festive.

* Ludovic Papillie termine quatrième derrière  Othmane Hsain du Décines Meyzieu Athlétisme. Une coquille sur la première feuille de résultats.

leprog.jpg

Tous les résultats

Quelques PHOTOS

samedi, 12 mars 2016

Ekiden de Lyon

Que Diable !!!

666 inscrits

12832500_934586786661950_1448341580206940927_n.jpg

Ekiden de Lyon 

Robert-Michon ne voyage pas pour rien

2009_0517Image0296.JPGTrois vols, via Paris, Munich et Timisoara, puis une longue liaison par la route dès jeudi alors qu’elle ne lance que dimanche... Mélina Robert-Michon avait tellement envie de disputer la coupe d’Europe des lancers qu’elle a accepté sans sourciller ce long « trip » vers Arad en Roumanie. Beaucoup d’autres n’ont pas fait cet effort. Aucune Allemande engagée, pas plus que la Croate Sandra Perkovic. « Ce sont des stratégies de gestion de saison, dit la recordwoman de France (66,28m). Moi, j’ai besoin de cette coupure avec la routine de l’entraînement pour retrouver l’adrénaline de la compétition. »

Au regard des bilans, seules la Lituanienne Sendriute et la Moldave Stratulat devraient pouvoir se hisser au niveau de la vice-championne du monde 2013 et d’Europe 2014. A condition que la discobole lyonnaise ait la même réussite que d’habitude dans cette épreuve (1re en 2014 ; 2e en 2013 et 2015). Mais l’hiver a été dur après les Mondiaux de Pékin dont elle revenue déçue (10e) et blessée au dos. Sa participation aux championnats de France il y a deux semaines l’a rassurée (60,66m) : « J’ai fait ma perf au premier essai. Et ensuite je me suis un peu endormie... »

Pour une fois, son objectif ne sera pas que personnel. Avec l’émergence au marteau de la médaillée de bronze aux Mondiaux de Pékin Alexandra Tavernier (plus Mathilde Andraud au javelot et Jessica Cérival au poids), les Bleues visent l’or par équipes.

B.S

leprog.jpg

vendredi, 11 mars 2016

Lutte contre le cancer : elles ont dansé place Bellecour

IMG_9204.JPGCe mardi, en fin de journée, à l’occasion de la Journée de la femme mais surtout pour la bonne cause, Courir pour elles avait réuni place Bellecour des centaines de femmes toutes de rose vêtues pour « Danser pour elles » lors d’un cours de zumba gratuit. Un moment festif, plein de joie, de sourires et de rires…

IMG_9112.JPG

Une belle manière de faire un pied de nez à la maladie qu’est le cancer.

IMG_9145.JPG

Née en 2009, l’association de lutte contre le cancer organise tout au long de l’année de nombreuses actions de prévention par l’activité physique auprès du grand public. Le 22 mai, elles se réuniront à nouveau pour courir au parc de Parilly.

IMG_9201.JPG

IMG_9271.JPG

IMG_9127.JPG

IMG_9101.JPG

leprog.jpg

Toutes les Photos

Des vidéos sur la page de Raymond

 

vendredi, 04 mars 2016

EKIDEN de Lyon

Le premier Ekiden de Lyon est organisé le 26 mars prochain.

flyer ekiden.jpg

L'ekiden est un marathon (42,195 km) en relais de 6 coureurs. Les distances sont imposées et sont réalisées par 6 coureurs différents dans l'ordre suivant : 5 km, 10 km, 5 km, 10 km, 5 km, 7,195 km.

Une distance officielle mesurée par Roland CORGIER et Guy MERCIER.

La section Jogging Aventure de l'association Lyon Sport Métropole sera l'organisatrice de l'événement. Elle a déjà une solide expérience puisqu'elle organise La Foulée des Monts d'Or depuis 23 ans.

C'est Le Parc de Parilly qui accueillera les déjà 103 équipes inscrites à ce jour.

Radio Parilly sera impliqué en réalisant les photos.

 

Le Site Officiel

La page facebook

Quatrache : Pas de nouvelle piste pour les 30 ans du célèbre meeting de haies

IMG_3859.JPG

 « Je n’avais pas prévu d’investissement au cours de ce mandat pour refaire la piste d’athlétisme. » Au moins, les choses explicitement énoncées par le maire, Bruno Peylachon, ont le méritent d’être claires. Il faudra s’y résoudre : la piste du stade Léon-Masson, qui accueille chaque année, depuis plus de 25 ans, le fameux meeting de 400 mètres haies et des sportifs de haut niveau ne sera vraisemblablement pas refaite pour le 30e anniversaire de l’épreuve, en 2017. Pourtant, c’était le le souhait de son organisateur, Jean-Jacques Behm, qui attendait pour l’occasion la venue de Kevin Young, recordman du monde de la discipline.

La piste, qui était la plus performante du département dans les années 1980, est décrite aujourd’hui par ceux qui l’utilisent au quotidien comme étant pleine de « trous », dus à des affaissements. Des affaissements que l’on ressent notamment là où la Turdine passe en dessous. Pour ceux-là, il faudrait tout refaire : montant de la réhabilitation : entre 450 000 et 600 000 €.

Le maire de l’époque, Jean Besson, qui avait installé la piste, confiait dans nos colonnes que quitte à engager des travaux, autant aller jusqu’au bout et « prolonger la ligne droite devant la tribune pour que les arrivées puissent se faire de ce côté-ci ».

« Avant de parler chiffres et montant de réhabilitation, il faut que l’on sache si on doit prévoir des petites ou de grosses réparations. L’idée, c’est d’y voir plus clair », soutient Bruno Peylachon. Lors du dernier conseil municipal, le 29 février, au cours duquel a été voté le budget 2016, le maire et son adjointe aux Finances ont proposé, au rang des investissements de l’année, le financement à hauteur de 5 000 € d’un diagnostic pour évaluer l’état de la piste. Reste à savoir si les conclusions de l’étude diront autre chose que ce que les sportifs répètent depuis de nombreuses années…

TATIANA VAZQUEZ

Selon Roger Bardin

« Au quotidien, on s’adapte à cette piste, on s’y entraîne, on court dessus. Mais cet équipement est totalement caduc. Et je ne parle même pas d’attirer des sportifs vedettes pour le meeting du Quatrache. Aujourd’hui, on ne peut même pas organiser une compétition d’un niveau régional ou départemental, comme peut le faire Villefranche, trois fois dans l’année. Sans parler des installations annexes de la piste. On ne peut plus lancer, on ne peut plus sauter, les tapis sont morts. Rien n’est plus aux normes, j’ai interdit les lancers le samedi quand il y a des enfants. Un jour, il y aura un pépin… Tout est à refaire. Alors ces 5 000 € que la mairie veut investir dans un diagnostic de la piste, je préférerais qu’elle les mette dans une nouvelle aire de lancer. Cela fait cinq ans que l’on met des emplâtres sur cet équipement. Si on veut aller au fond des choses, il faut tout refaire. Mais je suis pessimiste. Je crois que cela n’arrivera pas avant 2020. »

leprog.jpg

lundi, 29 février 2016

CHAMPIONNATS DE FRANCE EN SALLE: Galais s’est retrouvée

La sprinteuse de Décines Meyzieu Athlétisme est l’une des rares satisfactions des Rhodaniens aux championnats de France en salle.

IMG_7944.JPG

Avec le forfait d’Emmanuel Biron (talon d’Achille douloureux) et l’impasse de Floria Gueï, les chances de médailles des athlètes rhodaniens à Aubière aux championnats de France en salle n’étaient pas légion. Pas étonnant, donc, qu’ils ne soient revenus d’Auvergne qu’avec trois breloques et aucun titre.

La principale performance revient à Jennifer Galais, médaillée d’argent sur 60 m (7’’27). Après trois saisons noires, la jeune Décinoise repart enfin de l’avant en rabotant de quatre centièmes son record personnel qui datait de 2013. Ce podium conclut un hiver studieux durant lequel elle a peu couru en compétition, préférant rebâtir un socle solide : « Je voulais vraiment faire quelque chose de bien parce que je savais que j’avais bien travaillé. La médaille et le record étaient l’objectif alors que je reviens de loin Mais je ne m’arrête pas à ça. Place à la saison estivale ! », explique Galais qui espère maintenant se relancer en individuel et dans le collectif relais 4x100m de l’équipe de France.

Les surprises Duvernay et Maurice

Les deux autres médaillés étaient moins attendus. Surtout Prisca Duvernay (ESL) en argent à la hauteur alors qu’elle ne s’entraîne pas ou si peu. Elle bat malgré tout son record personnel (1,81m). De quoi lui donner envie de s’y mettre, d’autant que cette infirmière va quitter Grenoble pour se rapprocher de son coach (Daniel Aligne)…

IMG_2858.JPG

Patrice Maurice (Lyon Athlé) non plus ne faisait pas partie des chances de médailles : « J’avais le 15etemps d’engagement, rappelle le spécialiste du 400m. Je me suis surpris moi-même ! » Troisième en finale, mais deuxième Français, il décroche l’argent. « Bon, il faut dire qu’avec les faux départs et la présence d’un étranger, la médaille était assurée », relativise-t-il. Mais il a quand même battu son record (47’’62) et avait fait le plus dur en survivant à la demie. Son changement d’entraîneur (Thomas Véro) porte ses fruits : « Je rebats mes records, ce n’est que du positif. Malgré mon boulot, on a trouvé un bon mode de fonctionnement. »

leprog.jpg

18:25 Écrit par La Com | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | |

Déci Jogg: Stuck envoie un message

IMG_7913.JPG

En s’imposant en 1h12’10, Yoann Stuck s’affiche de plus en plus comme un candidat à la victoire de l’Eco Trail de Paris dans 3 semaines.

Si certains lui reprochaient jusqu’à maintenant de trop rester cantonner dans les Monts d’Or, Yoann Stuck a rectifié le tir cet hiver en sortant des sentiers des 3 Monts pour s’exporter avec succès sur différents formats. Depuis quelques mois, le trailer Lyonnais a notamment fait parler de lui à travers son concept «Trail To Town » dont le dernier en date a eu lieu la semaine dernière à Avignon ou en ajoutant de nouvelles courses à son programme comme le Trail hivernal des Hauts des Coursières ou le Deci Jogg hier. Sur un tracé sur route de 21km autour du Grand Large, le coureur du Team Adidas a survolé la course en s’imposant en 1h12’10 sur un parcours loin d’être roulant « Il y a deux bonnes bosses sur le parcours mais j’étais surtout venu pour travailler la vitesse.

IMG_8396.JPG

Mon gros objectif de l’hiver, l’Eco Trail de Paris, a lieu dans 3 semaines et avec cette victoire et ce chrono j’envoie un message aux autres concurrents pour leur dire qu’il faudra compter sur moi. Chaque année la concurrence est de plus en forte et pour cette édition, Benoit Cori et Nicolas Martin, les vainqueurs de la Sainté-Lyon seront d’ailleurs au départ » indique Yoann Stuck qui a d’ailleurs fait découvrir la course au Trailer Américain Ryan Williams de passage dans la région pour son travail.

Oumedour s’est employée

Si Yoann Stuck a fait forte impression chez les hommes, Fella Oumedour a pour sa part dû s'employer chez les féminines pour contenir Chantal Loridant qui échoue sur la seconde marche du podium avec 43 secondes de retard.

Sur la course de 11km,

IMG_7970.JPG

le tri athlète Pierre Roblot a résisté jusqu’au bout à un autre tri athlète Fabien Tanguy en s’imposant en 38’48 avec 14 secondes sur son dauphin. Chez les féminines, Astrid Stachowicz et Alexandra Berthier ont franchi en amies la ligne d’arrivée en 49’07.

IMG_8050.JPG

À noter que pour cette 17e édition, le Deci Jogg, malgré une météo maussade et une programmation durant les vacances scolaires, a égalé son record de participation avec plus de 550 participants au départs des 2 courses.

leprog.jpg

Tous les résultats

Les Photos

Album 1

Album 2

 

samedi, 27 février 2016

Championnats de France d'Athlétisme:Temps forts à Aubière

13280_big.jpgLes championnats de France en salle reviennent pour la 7e fois en dix ans à Aubière (Puy de Dôme). Une édition volcanique même si tout le monde ou presque a déjà le regard rivé sur les JO.

Un record pour Lemaitre ?

Peu de suspense en l’absence de Jimmy Vicaut et Emmanuel Biron : sauf accident, Christophe Lemaitre sera ce samedi soir (19 h 50) champion de France du 60 m pour la 6e fois. Seule interrogation : quel sera le chrono alors que son record date (6’’55 en 2010 et 2011 pour 6’’59 en 2016)? Dimanche, ce sera plus croustillant. Mardi, il a ajouté le 200 m à son programme : « Les coaches m’ont demandé, j’ai répondu “oui”. C’est un titre qui me manque », dit-il. Il y pense un peu plus fort que ça depuis ses 20’’44 réalisées dimanche à Metz (meilleure perf mondiale de la saison). Le record de France de Bruno Marie-Rose n’est pas si loin (20’’36 à Liévin en 1987). « Ça lui trotte dans la tête », révèle son coach Pierre Carraz. « Pas du tout », objecte Lemaitre. « Je veux d’abord courir relâché. Et si je le fais tant mieux. »

Lavillenie va-t-il encore monter ?

Gêné à la cheville et au genou gauche tout l’hiver, vaincu deux fois en trois concours, Renaud Lavillenie a remis les pendules à l’heure dimanche dernier en s’envolant à 6,02 m à la Maison des Sports de Clermont au All star perche (meilleure perf mondiale). Le recordman du monde (6,16 m) reste à la maison cet après-midi au Stadium Pellez où il s’entraîne tous les jours… L’idéal pour confirmer.

60 m haies : qui remportera le match au sommet ?

Dimitri Bascou contre Pascal Martinot-Lagarde soit le n° 1 mondial en 2016, néo-recordman de France (7’’41), contre le champion d’Europe en titre flashé en 7’’49 à Metz pour sa rentrée. Le duel le plus attendu du week-end va parachever les championnats de France dimanche (17 h). Rien de définitif toutefois entre les deux hurdlers français qui feront partie du très petit contingent “bleu” aux Mondiaux de Portland.

Tamgho fera son retour ?

Teddy Tamgho fera-t-il son retour dimanche (15 h 30) huit mois après sa rupture du tendon d’Achille à Doha ? En tout cas, le triple sauteur, champion du monde en 2013, a demandé une qualification exceptionnelle. Cependant, son entourage n’a rien voulu confirmer. En stage à Lyon mi-janvier, il allait déjà loin (17 m sans ramener) tout en affirmant ne pas vouloir sauter avant le mois de mai. Il a sans doute des fourmis dans les jambes…

11 Le faible nombre d’athlètes ayant réalisé les minima pour les Mondiaux en salle de Portland (17-20 mars). En cette année olympique, une poignée devrait s’y rendre dont Lavillenie, Bascou et Martinot-Lagarde.

leprog.jpg

 
Le Direct c'est ICI

vendredi, 12 février 2016

Sophie Moreau nommée chevalier dans l’ordre national du Mérite

D'une initiative individuelle à une formidable aventure humaine,féminine et collective.Faire toujours plus contre les cancers féminins.

Jeudi 11 février, les amis, les élus, les représentants des associations contre le cancer, ont été accueillis par Pascal Blache, maire du 6e arrondissement, dans les salons de la mairie. Simone André, présidente du Forum International des associations, a remis à Sophie Moreau, présidente de l’association Courir pour elles les insignes de chevalier dans l’Ordre national du mérite.

C’est en 2009, que l’idée de l’association est née à l’école Chavant (Lyon 7e ), fortement touchée par les décès successifs de mamans de l’école, victimes du cancer.

IMG_6345.JPG

Sophie Moreau, marathonienne et mère de trois enfants, accompagnée par Nathalie Moreau, et par Christine Le Guilloux décident de créer Courir pour elles, et avec l’idée d’une course annuelle rassemblant des femmes. En 2010, au parc Lacroix-Laval, 1 650 participantes sont inscrites. Pour la sixième édition, le 22 mai 2016, les organisatrices attendant 12 000 coureuses au parc de Parilly. Depuis 2010, 351 000 € ont été reversés pour des soins de support aux femmes atteintes de cancers féminins.

Avec Courir pour elles, Sophie Moreau, par son dynamisme et sa motivation a lancé un mouvement positif contre le fatalisme, avec une conviction : « Diminuer le nombre des cancers féminins, par la prévention et l’activité physique ».

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu